HYPOXIE, C'EST QUOI ?

Publié par Karine Fay le

HYPOXIE, C'EST QUOI ?

La demande d’informations sur l’hypoxie est de plus en plus fréquente depuis le début de la pandémie de la COVID-19 et plus particulièrement sur "l’hypoxie silencieuse" qu'elle déclenche. L'hypoxie heureuse est également appelée "l’hypoxie heureuse".

Dans cet article, les sujets principalement demandés par les internautes seront abordés :

  • Qu’appelle t’on hypoxie ?
  • Comment elle se manifeste ?
  • Pour quelle raison fait-on une hypoxie ?
  • Quels sont les traitements adaptés ?
  • Quels conseils puis-je avoir pour augmenter naturellement le taux d’oxygène dans le sang ?

N’hésitez pas à me poser des questions ou à me suggérer d'autres thèmes que vous souhaiteriez que j'aborde prochainement !

Hypoxie : définition, symptômes, causes et traitement.
Quels sont les signes d'une hypoxie ?


Définition de l'hypoxie

Chaque cellule de notre corps à besoin d’oxygène pour vivre et produire de l’énergie.

L’hypoxie appelée également hypoxie tissulaire est une insuffisance d'oxygène au niveau des tissus de l'organisme qui s'explique soit par  :

✔️Une faible quantité d’oxygène circulant dans le sang (hypoxémie) expliquée par :

des facteurs internes à l'organisme liés au rapport ventilation/perfusion de l'appareil respiratoire vers la circulation sanguine : le poumon ne remplit pas correctement ses fonctions d'inspiratoire et d'expiration (maladie respiratoire, hypoventilation, germe viral ou bactérien...), une obstruction de la ventilation mécanique...

des facteurs externes à l'organisme : l'air ne contient pas pas assez d'oxygène (haute altitude, inhalation de gaz entrainant une hypercapnie : taux de monoxyde de carbone (CO) ou dioxyde de Carbone (CO2) anormalement élevé)...

✔️ Une impossibilité des tissus à utiliser l’oxygène présent. L'oxygène arrive bien au niveau des tissus qui n'arrivent pas à le fixer. C'est le cas en cas d'intoxication au cyanure, par exemple.

Elle peut être plus ou moins sévère en fonction du degré de l'hypoxie et peut être aiguë ou chronique.

Quelque soit son origine, si cette insuffisance du taux au niveau des tissus n’est pas rétablie à des valeurs dites normales, de graves conséquences souvent irréversibles peuvent en découler, telles que des lésions neurologiques, cérébrales, cardiaques… pouvant mettre en jeu le pronostic vital du patient. 


Comment est-elle diagnostiquée ?

Après un examen clinique, l’état respiratoire du patient doit être confirmé par une analyse des gaz du sang au niveau des artères (artère du poignet normalement). 

La gazométrie permet d'analyser :

✔️ l’équilibre acido-basique (la norme PH = 7.38 à 7.42.

✔️ la mesure de la pression artérielle en oxygène (Norme PaO2 : 90 à 100 mm Hg) et la mesure du gaz carbonique (Norme PaCO2 : 38 à 42 mm Hg) c'est à dire le niveau de dioxygène et de dioxyde de carbone dans le sang. Norme.

Cet examen permet de mesurer les échanges gazeux pulmonaires et de pouvoir détecter si le taux gazeux du sang artériel allant vers les tissus est normal. Il permet de diagnostiquer une acidose respiratoire, c'est à dire une accumulation de dioxyde de carbone dans le sang à cause d'une mauvaise fonction pulmonaire ou d'une dépression respiratoire.

L’hypoxie doit être prise en charge immédiatement pour éviter toute complication.

Quelle différence entre une hypoxie et hypoxémie ?
Comment diagnostiquer une hypoxie ?


Quelle différence entre hypoxie et hypoxémie ?

Il faut bien différencier l'hypoxémie de l'hypoxie.

L'hypoxémie est le premier signal d'alerte de l'organisme indiquant une baisse du taux d'oxygène dans le sang.

L'hypoxie est la conséquence d'une hypoxémie.

Définition de l'hypoxémie

L'hypoxémie est caractérisée par un manque d'oxygène dans le sang aigu ou chronique dont les valeurs de saturation de l'hémoglobine en oxygène sanguin ou SpO2 sont inférieures à la normale et la pression partielle du sang artériel en oxygène (PaO2) est inférieure à 80 mmHg. 

Ce taux d'oxygène dans le sang peut être mesuré à l'aide d'un oxymètre de pouls.

En fonction du degré d'hypoxémie, (taux d'oxygène dans le sang est anormalement bas) il faudra envisager une surveillance, une consultation en pneumologie ou une urgence pour que celle-ci n'évolue pas vers une hypoxie.

Une hypoxémie non corrigée conduit à une hypoxie.

L'évolution de l'hypoxémie en hypoxie

L'hypoxie, quant à elle est un manque d'oxygène dans les tissus.

Il peut exister une hypoxie sans hypoxémie. C'est le cas lors d'une intoxication au cyanure par exemple, où le taux d'oxygène est normal dans le sang mais le cyanure empêche l'utilisation de l'oxygène par les cellules tissulaires.

Une hypoxie tissulaire est la conséquence d’une mauvaise oxygènation des tissus et doit être mesurée par une analyse des gaz du sang artériel.


Quels sont les symptômes ?

Quels sont les signes de l'hypoxie ?
L'hypoxie nécessite une prise en charge immédiate pour éviter les complications.

Quels sont les signes les plus fréquents ?

L'hypoxie peut être asymptomatique ou se traduire par des signes cliniques tels que :

✔️ maux de tête

✔️ fatigue

✔️ tachycardie

✔️ dyspnée : hyperventilation, besoin d'air difficulté ou gêne respiratoire 

✔️ accélération du rythme cardiaque (tachycardie)

✔️ nausées, vomissements

✔️ cyanose : la peau prend une teinte bleutée

✔️ troubles du comportement


Qu'est ce que l'hypoxie silencieuse ?

Avec l’apparition de la pandémie COVID-19, un nouveau phénomène inquiète et déstabilise les médecins.

L'hypoxie de la COVID-19, c'est quoi ?

Alors qu’une hypoxie s’annonce toujours par des signes avant coureur annonçant sa survenue, il en va autrement pour l’hypoxie liée au virus de la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, des médecins témoignent de patients se présentant lors de consultations avec des symptômes assez singuliers : le patient respire normalement, semble même assez en forme en apparence et ne présente a fortiori rien de grave…Mais en réalité, même si l’auscultation ne laisse rien apparaître, le patient a un taux extrêmement bas d’oxygène dans le sang équivalent à une hypoxie sévère.  Le patient devrait logiquement être dans le coma.

Lorsque la sensation d’un manque respiratoire se manifeste enfin, le bilan clinique du patient infecté est déjà grave et très inquiétant en terme de pronostic vital.

On l’appelle l’hypoxie silencieuse ou l'hypoxie heureuse.


Qu'est ce que l'hypoxie silencieuse ?
La détresse respiratoire provoquée par l'hypoxie dite "silencieuse" de la COVID-19.


Quels sont les différents types et les causes de l'hypoxie ?

Pourquoi un manque d'oxygène dans le sang ?

On dénombre 2 facteurs qui expliquent l'apparition d'une hypoxie. Elle peut être liée à des:

→ facteurs extérieurs

tels qu'une intoxication par du monoxyde de carbone ou une rarification de l'air (et donc d'oxygène) en haute altitude par exemples. 

→ facteurs internes à l'organisme

Les facteurs peuvent être liés à différents organes :

    • les voies aériennes n'assurent plus suffisamment leur fonction d'échanges gazeux entre l'oxygène et de dioxyde de carbone (O2 et CO2) au niveau alvéolaire.
    • un problème cardiaque comme l'insuffisance cardiaque.
    • une circulation sanguine défaillante peut également expliquer cette baisse d'oxygènation du sang.

Classification des hypoxies selon leur origine

1 - hypoxie hypoxique : maladies respiratoires, pression atmosphérique (mal des montagnes, accident de décompression)

2 - hypoxie silencieuse  : virale (covid-19)

3 - hypoxie des anémies : baisse de globules rouge, fer

4 - hypoxie histotoxique : certains poisons (cyanure), médicaments, intoxication (gaz ou substances)...

5 - hypoxie circulatoire : maladies cardiaques, hémorragique

6 - hypoxie foetale

Quelles sont les differentes origines de l'hypoxie ?
Tableau des différentes hypoxies existantes.


Quelles sont les 6 origines de L'hypoxie ?

1- ✔️ hypoxique

Celle-ci se caractérise par le fait que l'oxygène ne passe pas de façon optimale des poumons vers la circulation sanguine. La quantité d'oxygène dans le sang est diminuée.

L’hypoxie hypoxique peut provenir :

    • Des maladies respiratoires telles que COVID 19, pneumopathie, l'asthme, la broncho pneumopathie chronique obstructive, l’infarctus pulmonaire, la bronchite chronique, l’embolie pulmonaire qui entraînent une saturation insuffisante de l’oxygène dans le sang par manque de ventilation.

Qu'est ce qu'une hypoxie hypoxique ?
La défaillance du système respiratoire est une des origines de l'hypoxie.


  • De la plongée beaucoup plus fréquente en apnée qu'en plongée avec des bouteilles. Lorsque les plongeurs restent trop longtemps en apnée, l’organisme consomme trop d’oxygène stocké durant l’apnée ce qui entraine une hypoxie (perte de connaissance).

    Les dangers d'une hypoxie lors d'une plongée.
    Une vigilance s'impose en cas d'hyperventilationsi chez le plongeur en apnée.

  • Du mal des montagnes : le plus souvent présent à une altitude de plus de 2000 mètres, il se caractérise par des vertiges nausées, céphalées, grande fatigue, vomissements, vertiges, troubles du sommeil... Dû à une baisse de la pression atmosphérique liée à une montée rapide en altitude, les symptômes se manifestent entre 4 heures et 24 heures après l’arrivée. Un contrôle peut être nécessaire pour s’assurer que ces symptômes n’évoluent pas vers un oedème pulmonaire.

Comment éviter une hypoxie ?
L'hypoxie peut évoluer vers un œdème cérébral en cas d'ascencion en haute altitude.

  • De l'apnée du sommeil appelé également syndrôme d'apnées obstructives du sommeil : l’arrivée d'air est interrompu au niveau des poumons et a des conséquences majeures en termes de morbidité. Elle touche plus de 15% de la population.

L'apnée du sommeil et le manque d'oxygène ou hypoxie.
L'apnée du sommeil se caractérise par des arrêts fréquents de la respiration entrainant une hypoxémie transitoire.

  • 2- ✔️ L'hypoxie heureuse ou silencieuse.

    Provoquée par le coronavirus COVID 19, elle fait partie des maladies infectieuses respiratoires. On peut la classer avec les hypoxies hypoxiques mais ses caratéristiques la différencie du fait d'une évolution "silencieuse" de ses symptômes d'hypoxie.

    Les différents symptômes rencontrés par les patients atteints par le virus du Covid-19 sont en général :

  • Peu spécifiques au départ : fièvre, toux sèche, maux de tête, fatigue, douleurs musculaires, diarrhée, conjonctivite...
  • Certains symptômes typiques peuvent également apparaître comme la perte brutale de l’odorat et/ou du goût.
  • Les symptômes les plus graves étant des difficultés à respirer ou essoufflement, sensation d’oppression, de douleur au niveau de la poitrine, pneumonie, perte d’élocution ou de la motricité et détresse respiratoire.
  • Les patients peuvent être également asymptomatiques

Qu'est ce que L'hypoxie heureuse ou silencieuse ?
La COVID-19 peut perturber dangereusement le taux d’O2 dans le sang sans aucune alerte respiratoire.

Les patients atteints d’hypoxie heureuse ou hypoxie silencieuse, appelés également « les happy hypoxics », sont des patients atteints du Covid-19 qui semblent aller parfaitement bien, sans aucun symptôme ni perturbation quelconque, alors que leur taux d’oxygène dans le sang est au plus bas et auraient dû les plonger dans un état d'inconscience ou de coma. Malgré qu’ils paraissent en pleine forme, l'hypoxie est bien présente, ce qui provoque une détresse respiratoire, alors que rien ne les prédisposait à en faire une. Les médecins se disent déroutés et de nombreux articles dans des revues les plus prestigieuses décrivent ce nouveau phénomène inquiètant. Voir article dans sciences & avenir de mai 2020 "Les "happy hypoxics", ces patients du Covid-19 qui ne se rendent pas compte qu'ils manquent d'oxygène".

Un moyen de diagnostic médical préconisé par l'OMS

L'OMS préconise l'oxymètre de pouls depuis la pandémie covid-19 en mars 2020, afin de pouvoir détecter au plus tôt une baisse du taux d'oxygène dans le sang et une éventuelle hypoxie. Accessible désormais aux particuliers, il permet de mesurer le taux de saturation en oxygène en toute facilité et de veiller sur sa santé à tout moment à son domicile.

L'UFC-Que choisir, association qui se consacre à conseiller et à défendre les consommateurs, qualifie l’oxymètre de pouls comme: "un petit appareil indispensable dans la prise en charge du Covid 19".  (voir article du 22 décembre 2020). Cet article clair et succint met en lumière tout l'intérêt de l'utilisation de l'oxymètre de pouls au domicile des patients.

L'oxymètre de pouls est un outil de mesure qui a également tout son intérêt au domicile des patients lors des téléconsultations de plus en plus nombreuses depuis les confinements, afin que le médecin puisse établir un diagnostic fiable et objectif.


3- ✔️ des anémies

L'hypoxie des anémies se caractérise par une diminution du taux de globules rouges (ou hémoglobine) dans le sang et a pour conséquence une baisse du transport d'oxygène dans le sang vers les tissus.

  • On retrouve par exemple l’anémie ferriprive ou l’anémie par carence en vitamines.

Manque d'oxygène dans le sang, que faire ?
Symptômes de l'hypoxie anémique : Sensation de fatigue, de froid, une pâleur anormale, des troubles de la mémoire...

4-✔️ histotoxique

    • Les tissus reçoivent suffisamment d'oxygène mais leur exposition à un produit toxique les a endommagé (cyanure, abus de tabac, d’alcool ou de drogue, médicaments…) les empêchant de pouvoir l’utiliser. 
    • Elle peut avoir pour origine une intoxication au monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone se lie à l'hémoglobine pour former la carboxyhémoglobine, prenant la place de l'oxygène.

Quels sont les causes de l'hypoxie ?
Hypoxie peut être liée à une consommation importante d'alcool, de médicaments ou à un tabagisme chronique.


5-✔️ circulatoire 

La crise cardiaque, l'insuffisance cardiaque, ou l'arrêt cardiaque, par exemple, peuvent ralentir la circulation du sang empêchant les tissus de recevoir le sang oxygéné en quantité suffisante.

Hypoxie et symptômes de la COVID 19.
L'hypoxie peut être provoquée par une plaque d’athérome qui obstrue la circulation sanguine et provoque un infarctus.


6-✔️ fœtale

L’hypoxie fœtale est un déficit en oxygène chez le fœtus (voir Doctissimo : signe de souffrance foetale.)


Quelles sont les personnes à risque ?

L’hypoxie peut survenir chez de nombreuses personnes, néanmoins, certains facteurs de risque entrainent plus de prédispositions à se déclencher chez les patients :

  • atteints de la COVID-19 ou cas contact

    Les personnes souffrant de pneumonie et COVID-19 sont prise en charge dans des unités de soins et bénéficient d'une surveillance permanente. Il est nécessaire de contrôler leur saturation en oxygène car l’hypoxie peut être complètement asymptomatique et évoluer rapidement en détresse respiratoire.

  • avec une maladie respiratoire :

    patient avec une maladie pulmonaire : les insuffisances respiratoires aiguës ou chroniques, les asthmatiques, les infections respiratoires, traumatisme du thorax, les personnes atteintes de bronchopneumopathie chronique obstructive (essentiellement les fumeurs) : une insuffisance respiratoire chronique ou décompensation d'obstructions bronchiques provoquées par une BPCO peut entrainer une augmentation de la tension artérielle afin de compenser le manque d'oxygène dans le sang.

    Si vous voulez avoir plus de renseignements sur la bronchopneumopathie chronique obstructive, n'hésitez pas à consulter notre article "l'oxymètre de pouls et BPCO".

  • présentant un risque cardiovasculaire :

    Insuffisants cardiaques, risque cardio vasculaire...

  • avec un risque d’anémie :

    les personnes âgées, les femmes enceintes, en cas d'hémorragie…

  • absorption de substances toxiques :

    monoxyde de carbone, fumée de cigarette, cyanure, abus d'alcool...

  • en haute altitude ou en plongée

    peuvent subir "le mal des montagnes" qui est un état de souffrance de l'organisme en déficit d'oxygène.

A savoir : certains sportifs de haut niveau se mettent en état d’hypoxie volontairement pour augmenter leur performance sportive.

Personnes à risque d'hypoxie.
Hypoxie : quels sont les signes d'un manque d'oxygène ?


Quel est le taux normal de saturation en oxygène dans le sang ?

Quelle est la valeur normale de la Sp02 ?

La saturation pulsée d'hémoglobine en oxygène normale dans le sang est comprise entre 95 et 100%.

Une SpO2 à 98 % signifie que chaque globule rouge est chargé à 98 % d'oxyhémoglobine. L'oxymètre permet ainsi un diagnostic médical immédiat et continu de la fonction respiratoire et de la fréquence cardiaque.

Surveillance

Une saturation entre 92% et 94 % est évaluée comme "à surveiller." 

Consultation

Une saturation en dessous de 92%, indique un taux d’oxygène dans le sang qui nécessite une consultation si ce taux a baissé anormalement ou surveillance si celui-ci est régulièrement bas.

Valeur critique : désaturation

Une saturation en oxygène en dessous de 90% est jugée insuffisante, voire critique pour le patient. On parle de désaturation qui est un signe de détresse respiratoire et l’apport d’oxygène s’impose. C'est un cas d'urgence médicale.


 

Quelle est la saturation normale pour des personnes âgées ?
Taux de saturation en oxygène (O2) : définition, mesure et normes.


 

Quels sont les risques de complications ?

L’oxygène est un des élément essentiel au bon fonctionnement de l’organisme.

Quelles sont les conséquences de l'hypoxie sur l'organisme ?

Quel que soit l’origine de l'hypoxie, la baisse ou privation d'oxygène tissulaire a des répercussions très graves au niveau du coeur et du cerveau tels que des lésions neurologiques, cérébrales ou cardiaques, si ce taux n'est pas rétabli à des valeurs dites normales. Certains symptômes cliniques peuvent alerter d'une hypoxie, telles que :

  • une cyanose : les tissus composant la peau et les muqueuses en souffrance par manque d'oxygène vont devenir bleus.
  • des lésions neurologiques : notamment des troubles de la mémoire.

Quand l'hypoxie se transforme en anoxie

L'hypoxie est une diminution d'oxygène au niveau des tissus en dessous du seuil "normal" pouvant entrainer des conséquences graves et mettant en jeu le pronostic vital du patient. Pour que l'organisme puisse maintenir un taux acceptable le coeur et les poumons vont redoubler d'efforts pour compenser ce déficit en oxygène. Si ce taux est toujours anormalement bas, l'hypoxie se transforme alors en anoxie : l'absence d'oxygène dans l'organisme devient totale.

L’anoxie peut entraîner la mort en quelques minutes en l’absence de traitement. C'est une urgence médicale absolue pour sauver le patient ou limiter au mieux les complications :

  • coma
  • AVC (accident vasculaire cérébral)
  • Des lésions neurologiques irréversibles
  • une insuffisance cardiaque

L'anoxie peut avoir différentes origines :

Un problème vasculaire

peut entraver la circulation sanguine entrainant des lésions cérébrales irréversibles tel qu un accident vasculaire cérébral (AVC) ou cardiaque tels qu'un infarctus du myocarde, un arrêt cardiaque...

Un problème pulmonaire grave

peut altérer la fonction respiration et entrainer une baisse importante en oxygène au niveau des tissus.

Un problème respiratoire

peut être causé par une intoxication au monoxyde de carbone.

Une souffrance fœtale

en cas de complication de la grossesse ou problème lors de l’accouchement.

Hypoxie, quelles sont les conséquences ?
Veiller régulièrement sur la SpO2 permet d'être alerté en toute simplicité d'une baisse anormale du taux d'O2 dans le sang.

A savoir

La normoxie est la concentration normale d’oxygène dans le sang.

Comment différencier une hypoxémie d'une hypoxie ?

Comment diagnostiquer une hypoxémie et une hypoxie ?

Le diagnostic sera différent s'il s'agit d'une hypoxémie qui est un manque d'oxygène dans le sang ou d'une hypoxie qui est un manque d'oxygène dans les tissus. Ce dernier nécessite impérativement une hospitalisation avec une prise en charge médicale en urgence.

L'hypoxémie : l'oxymètre de pouls.

L'oxymètre de pouls est adapté pour détecter une hypoxémie (taux d'oxygène dans le sang) et en aucun cas une hypoxie (taux d'oxygène dans les tissus) qui est une urgence médicale.

L'oxymètre de pouls est un appareil d'automesure qui permet de diagnostiquer une hypoxémie afin d'éviter que celle-ci évolue vers une hypoxie.

Il permet de détecter au plus tôt une anormalité du taux d'oxygène dans le sang et de vérifier si ces données nécessite d'aller consulter en cas d'essoufflements anormaux, d'une gêne respiratoire inhabituelle ou encore d'une douleur dans la poitrine.

Afin de découvrir toute l'utilité de l'oxymètre de pouls, ses fonctionnalités et de vérifier si vous en avez réellement besoin, n'hésitez pas à consulter l'article suivant : Pourquoi utiliser un oxymètre de pouls ?


Comment diagnostiquer une hypoxémie ?
L'oxymètre de pouls : l'outil de diagnostic médical de l'hypoxémie adapté aux particuliers.


Diagnostic immédiat d'une hypoxémie avec l'oxymètre :

➡︎ baisse de tension artérielle (pression sanguine - Mmhg)

➡︎ manque d'oxygénation (hypoxémie)

➡︎ problème respiratoire

➡︎ hyperventilation

➡︎ insuffisance pulmonaire

➡︎ tachycardie

➡︎ risque cardiaque

Il est simple à utiliser, fiable et non invasif car il n'y a pas d’ injection ou de prélèvement sanguin.

L'oxymètre de pouls est un outil de mesure médical largement utilisé dans les hôpitaux, les cabinets médicaux et dorénavant au domicile des particuliers pour un diagnostic toujours plus précoce. 

Surveiller sa santé à domicile est désormais simple et accessible aux particuliers.

Indispensable pour toutes les personnes à risque (BPCO par exemple), il permet de surveiller la capacité respiratoire et cardiaque à domicile, à tout moment avec une grande facilité d'utilisation et fiabilité.


Hypoxie : l'analyse des gaz du sang artériel ou gazométrie.

Afin que le pneumologue diagnostique l’état respiratoire des voies aériennes supérieures et inférieures d'un patient, notamment lors d'une insuffisance respiratoire chronique ou d'une maladie respiratoire aiguë sévère, un examen clinique doit être confirmé par une analyse des gaz du sang artériel (ou gazométrie). Elle permet d'analyser l’équilibre acido-basique (pH)), la mesure de la pression artérielle en oxygène (PaO2) et la mesure du gaz carbonique (PaCO2). L’hypoxie doit être prise en charge médicalement pour éviter toute complication.


Comment augmenter la saturation en oxygène ?

Pour votre santé et votre bien être, la saturation pulsée de l'hémoglobine en oxygène dans le sang doit être suffisante. Elle peut être facilement mesurée grâce à un oxymètre de pouls qui indique instantanément comment il se situe et si le taux d'oxygène dans le sang est normal ou doit amener à une certaine vigilance.

Vérifier en premier lieu le degré d'hypoxémie grâce à un diagnostic précoce ?

Toutes les cellules du corps humain consomment de l'oxygène pour produire de l’énergie. L'hypoxémie qui est détectée grâce à l'oxymètre de pouls permet d'alerter le patient si son taux d'oxygène dans le sang est descendu à un seuil qualifié comme "inquiétant" . Un taux inférieur à 92% doit amener à une consultation chez un médecin (voir tableau concernant les valeurs de saturation au paragraphe 5).

Cette alerte doit faire poser les bonnes questions au patient, s'il ne veut pas que son hypoxémie évolue vers une hypoxie et toutes ces complications.

Quelles questions se poser en vue d'améliorer son taux d'oxygène dans le sang ?

Afin que l'hypoxémie n'évolue pas en hypoxie, le patient doit envisager de nouvelles mesures et régles hygiéno-diététiques qui peuvent, reconnaissons-le, bouleverser sa vie ou tout au moins ses habitudes de vie.

Les 3 questions sont :

✔️ Suis-je prêt à modifier quelque chose dans ma vie pour que l'hypoxémie n'évolue pas vers une hypoxie et ses complications qui mettent ma vie en danger ?

✔️ Suis-je prêt à me poser les bonnes questions et à m'autoriser des solutions que je vais m'efforcer à appliquer ?

✔️ Quels facteurs de risque puis-je modifier dans ma vie pour augmenter la quantité d'oxygène dans le sang et essayer de rétablir ce seuil à la normale :


    • →Est ce que j'ai une anémie ?
    • →Dois-je envisager d'arrêter de fumer ou réviser ma consommation ?
    • →Est ce que je fais de l'apnée du sommeil ?
    • →Dois-je instaurer une activité physique afin d'améliorer ma capacité respiratoire ?
    • →Etant à patient à risque pulmonaire, dois-je me faire vacciner ?

Autant de questions non exhaustives que peut se poser le patient en fonction des différentes origines et éléments perturbateurs cités ci-dessous et détaillés dans cet article.


Quels sont les facteurs responsables d'une hypoxémie ou hypoxie ?
Comment soigner le manque d'oxygène dans le sang ?


On peut classer l’hypoxie selon trois causes d'éléments perturbateurs :


✔️ une arrivée d'oxygène insuffisante

due à une défaillance de la fonction respiratoire ou cardiaque liées au tabac, à des diverses germes : virus/bactéries, parasites, au pollen/ aux acariens, certains produits chimiques ou pollution en suspension dans l'air (amiante, tabagisme passif, pot d’échappement…)

✔️ un mauvais transport de l'oxygène :

manque de fer appelé anémie ferrine, déficit de globules rouges et donc d'hémoglobine...

✔️ une diminution de l’apport en oxygène :

l’apnée du sommeil, le mal des montagnes, intoxication par monoxyde de carbone, azote…


L'évolution de l'hypoxémie en hypoxie.

Pour compenser un manque d’oxygène dans le sang (hypoxémie), le cœur et les poumons sont mis a contribution par une hyperventilation, une augmentation de la pression artérielle et accélération de la fréquence cardiaque.

Si ce manque d’oxygène perdure sans modification des facteurs de risque à l'origine de cette hypoxémie, de nombreuses complications peuvent apparaître telles qu’une insuffisance cardiaque du à un affaiblissement de la pompe cardiaque, des lésions neurologiques tels qu'un AVC (vaisseaux sanguins fragilisés du fait d'une pression trop importante), une cyanose qui est un signe tardif de la désaturation de l’hémoglobine…et un pronostic vital engagé.

C'est pour ces raisons évidentes qu'un diagnostic précoce est nécessaire chez toutes les personnes succeptibles de faire une hypoxémie. L'objectif étant de mettre tout en oeuvre pour améliorer l’oxygénation dans le sang naturellement ou par un traitement en fonction de la gravité de celle-ci et d'éviter qu'elle évolue vers une hypoxie.

Hypoxémie
Comment éviter l'évolution d'une hypoxémie en hypoxie ?


Equilibrer naturellement le taux d’oxygène dans le sang pour éviter une hypoxie 

Plusieurs symptômes peuvent alerter d’une baisse d’oxygène dans le sang ou hypoxémie, tels qu’un essoufflement, une fréquence cardiaque et/ou respiratoire rapide, une douleur thoracique, des maux de tête, des étourdissements…

Certains facteurs responsables de cette baisse de saturation en oxygène peuvent être modifiés par un changement des habitudes hygiéno-diététiques. Quels sont ces facteurs de risque  et comment les modifier ?


❇️ Les facteurs de risque modifiables par le patient

✔️ Arrêtez le tabac !

Le tabac est responsable de  90 % des cas de broncho-pneumopathie obstructive (BPCO). Maladie assez méconnue du grand public, elle est pourtant la quatrième ou cinquième cause de mortalité dans les pays industrialisés. (source stop-tabac ).

Beaucoup de personnes souffrent de BPCO sans s'en rendre compte. La fonction respiratoire se détériore insidieusement au fil des années, 10, 20, 30 ans de tabagisme avéré ou passif où, petit à petit,  les alvéoles pulmonaires sont détruites sans pouvoir se régénérer et remplissent de moins en moins bien leur rôle de transmetteur d’oxygène. La BPCO n'est souvent diagnostiquée que dans les derniers stades de son développement, raison pour laquelle elle cause autant de mortalité.

Le patient se limite de plus en plus dans ces activités physiques et sportives dès qu’un essoufflement se fait ressentir. L’arrêt progressif d’activité sportive ou physique va également diminuer la fonctionnalité des muscles respiratoires, entrainant ainsi un cercle vicieux :

essoufflement → arrêt des activités / arrêt des activités → évolution de la maladie.

Le patient va donc évoluer progressivement dans la maladie du stade léger à modéré… sans savoir qu’il est atteint de BPCO car il a adapté son activité à son état allant jusqu’au stade sévère à très sévère nécessitant une assistance respiratoire si une prise en charge n’est pas mis en place.


✔️ Equilibrez vos repas !

→ pour éviter l’anémie ferrine

La carence en fer est une des causes de la saturation faible en oxygène dans le sang caractérisée par une pâleur, de la  fatigue,  des maux de tête, un essoufflement à l'effort,  des vertiges, une faiblesse en se levant d'une chaise  ainsi qu’une peau et cheveux secs, des ongles cassants.

                                 

 Une supplémentation en fer telle que la viande,  les lentilles, le chocolat noir, le cumin, le thym, les noix de cajou, le persil, les abricots secs…peut facilement y remédier. L'association lors des repas de fruits et légumes riches en vitamine C et en fer, aide l'intestin à l’assimiler. A l’inverse, le thé et le café réduisent son assimilation.

Pour éviter l’obésité

C’est le principal facteur de risque des apnées obstructives du sommeil appelé syndrome d'apnées-hypopnées du sommeil (hypoxies intermittentes) qui entrave la mécanique ventilatoire et la commande respiratoire (qui permet d’augmenter la ventilation).

Ce trouble est souvent très invalidant et peut dans certains cas entraîner la mort.

✔️ Reprenez une activité physique ou sportive !

Le souffle, ça se travaille !

Un individu avec ou sans pathologie qui ne fait pas de sport aura peut être besoin d’un temps d’éducation pour apprendre a bien respirer et souffler en fonction de l’activité entreprise. Lors de la reprise, un essoufflement peut donc survenir après quelques minutes d’activité, ce qui est normal. L’endurance va permettre d’augmenter le souffle et d’augmenter sa capacité respiratoire. Une marche de 30 minutes 3 fois par semaine est très bénéfique, par exemple !


Comment améliorer mon taux d'oxygène dans le sang ?
comment améliorer mon taux d oxygene dans le sang naturellement


✔️ Oxygénez votre maison !

Mettez des plantes dans votre appartement et aérez vos pièces. La photosynthèse opérée par les plantes vertes est un processus biochimique qui permet aux plantes vertes de transformer le CO2 en carbone organique et de rejeter de l’oxygène dans l’air.


✔️ Montez en Altitude par pallier !

L’hypoxie due par le mal des montagnes est liée à une baisse de la pression atmosphérique et  donc à une diminution de la saturation en oxygène dans le sang. L’organisme va compenser cette baisse d’oxygène par une hyperventilation, une augmentation de la fréquence cardiaque et production de globules rouges. Une ascension trop rapide peut être responsable d’une hypoxie où il faudra descendre plus ou moins rapidement en fonction de son stade.


✔️ Soyez prudent en cas de plongée !

L’hypoxie due à l’azote en cas de plongée est appelée plus communément l’ivresse des profondeurs.


✔️ Vaccinez-vous et respectez les gestes barrière !

La vaccination est la principale réponse pour éviter d'être infecté par la COVID 19,  la grippe ou le pneumocoque et de protéger ainsi les personnes à risque, notamment respiratoire de toute contamination. Cette protection vaccinale permet d'éviter les risques de complications et séquelles pulmonaires entrainés par ces germes infectieux. 

Les gestes barrière et l'utilisation de solutions hydroalcooliques sont également les meilleures armes qui permettent d'éviter la contamination. Depuis ces mesures, la gastro entérite qui représentait un nombre important de consultations en médecine a quasiment disparu.


✔️ Observez bien les traitements prescrits par le médecin !

✔️ Vérifiez votre taux d'oxygène : oxymètre de pouls professionnel-Norme ISO 80601-2-61

Reconnu comme une référence sur le marché pour ses critères de performances essentielles tant au point de vue de l'efficacité, de la fiabilité et de la sécurité, découvrez également toute la simplicité d'utilisation grâce à sa notice en Français. (lien Norme ISO 80601-2-61)


Oxymètre de pouls pour particuliers et professionnels Norme ISO 80601-2-61
Découvrez l'oxymètre de pouls Osiade certifié à la Norme ISO 80601-2-61 et CE.


❇️ Les facteurs de risque peu ou non modifiables

L’asthme touche environ 4 millions de personnes en France et 1 000 décès par an. C’est une maladie chronique inflammatoire due à la pollution (gaz d’échappement, fumée, peintures…), à des allergies (aux acariens, pollens, animaux), ou transmission génétique.

Lorsqu’une crise d’asthme se déclare, une inflammation se produit au niveau des bronches et un rétrécissement de leurs diamètres entraine une difficulté à respirer et une hypoxie. Non diagnostiqué, mauvaise observance de traitement, mauvaise gestion des exacerbations sont les principaux facteurs déclenchant d’une crise dont l’issue peut être fatale.

→ éviter dans la mesure du possible tous les allergènes et pollution responsables de vos crises.

Quel est l'intérêt de l’oxymètre chez les particuliers ?

  • Un appareil médical efficace à domicile pour diagnostiquer une hypoxémie

    L'oxymètre de pouls, également appelé "oxymètre de doigt" ou "saturomètre de doigt", est un appareil de diagnostic médical muni de capteurs permettant de mesurer rapidement et en continu les fonctions respiratoires d'un patient.

  • L'objectif de l'oxymètre de pouls au domicile des particuliers ou utilisé par votre médecin est d'avoir un appareil de diagnostic médical afin de diagnostiquer une hypoxémie (baisse d'oxygène dans le sang). L'hypoxie quand à elle, sera diagnostiquée par un prélèvement sanguin au niveau de l'artère du poignet.

  • L’oxymètre de doigt est une technologie non invasivede plus en plus utilisé par le corps médical depuis le début de la pandémie COVID 19,facile à utiliser et désormais accessible au publique. Recommandé par l’OMS,l'oxymètre permet de mesurer la saturation du sang en oxygène.

  • La surveillance à domicile devient dorénavant accessible et facile d'utilisation.

    L'oxymètre, un appareil de mesure simple d'utilisation et essentiel pour détecter une diminution de l'oxygénation du sang.
    Un outil de diagnostic simple et indispensable pour veiller sur la santé des patients à risque !

  • Un diagnostic médical nécessaire lors des téléconsultations

    Depuis le début de l’épidémie de la COVID-19, le nombre de téléconsultations à augmenté d’une façon considérable. L’oxymètre de pouls au domicile des patients permet au médecin d'établir un diagnostic fiable pour détecter une éventuelle hypoxie.

  • Vous pouvez retrouver également tous les appareils d'automesure médicale essentiels à domicile comme le thermomètre à infrarouge sans contact ou encore le tensiomètre.

Traitement

Voir chapître suivant

Hypoxie, quels sont les traitements ?
Certains patients COVID-19 peuvent retourner chez eux et sont surveillés à distance grâce à l'oxymètre de doigt.


Les traitements pour augmenter le taux d’oxygène dans le sang 

Le traitement de l’hypoxie doit en premier lieu passer par le retrait de la cause de l'hypoxie (gaz, obstruction des voies respiratoires, descendre en altitude en cas de mal des montagnes...). Il dépend de son origine, de son degré de gravité et de son évolution et se base essentiellement sur l’oxygénothérapie selon les différents procédés suivants : 

En fonction du diagnostic, l’apport d’oxygène sera fait selon la technique la plus appropriée :

Traitements d’urgence

L’oxygénothérapie consiste à donner de l'oxygène dans un but thérapeutique, pour répondre au plus vite à un organisme en souffrance et/ou à un patient dont la vie est en danger par le manque d’oxygène :

✔️ Un masque à oxygène, couvrant le nez et la bouche, pour apporter de l'oxygène aux poumons.

✔️ Avec une sonde d’intubation endotrachéale insérée par la bouche ou par le nez relié à un réanimateur manuel ou au circuit d'un respirateur artificiel afin de créer une ventilation artificielle.

✔️ Avec une trachéotomie : incision chirurgicale au niveau de la trachée pour y placer une canule et envoyer l'air produit par un ventilateur dans les poumons: apnée et troubles du rythme ventilatoire, Signes d’épuisement musculaire respiratoire (tachypnée ou hypopnée), Trouble sévère de la conscience, troubles du rythme cardiaque…

✔️ Un caisson d’oxygène hyperbare appelé caisson de décompressions qui permet d’apporter de l’oxygène à des concentrations élevées en situation d'urgence : hypoxie due à un accident de plongée sous-marine par exemple.


La Covid-19 et l'hypoxie. Quel intérêt d'utiliser un oxymètre ?
La méthode d'urgence adaptée sera fonction du taux de saturation d'hémoglobine en oxygène dans le sang.


Traitements de fond

Il est indiqué pour des patients souffrants de pathologies chroniques afin de pouvoir rétablir ou maintenir un taux d'oxygène normal dans le sang : BPCO, insuffisants respiratoires…

✔️ Oxygénothérapie à long terme: pour des patients atteints de BPCO, insuffisance respiratoire chronique qui ont besoin d’une administration quotidienne d’oxygène supérieure ou égale à 15 heures/jour.

✔️ Oxygénothérapie à court terme: des bouteilles d’oxygène gazeux permettent la déambulation. Administrée pour une période allant de 1 à 3 mois, afin de voir si le patient doit passer ou non sous oxygénothérapie à long terme : l’insuffisance respiratoire transitoire, par exemple.

 →  Le débit d'oxygène est quantifié par le médecin en fonction des résultats des gaz du sang du patient et son dosage est réajusté si nécessaire.

La durée quotidienne du traitement est fonction du degré d’oxygénothérapie  nécessaire à la journée et dans la durée.

✔️ Séances de kinésithérapie respiratoire

Préconisée à tous les stades de la BPCO ou de l’asthme. C'est le traitement essentiel d'autres pathologies qui entrainent un encombrement bronchique permanent.


En résumé

L'oxymètre de pouls est un outil de diagnostic médical essentiel en 2021

Veiller sur son état de santé est primordial pour soi et pour ses proches.

Très facile d’utilisation, le saturomètre de pouls est dorénavant recommandé au domicile des particuliers à risque comme le sont aujourd'hui le thermomètre ou le tensiomètre. Utilisé par l'ensemble du corps médical, son efficacité et son intérêt d'utilisation ne sont plus à démontrer.

Depuis la pandémie, l'oxymètre de pouls est mis en lumière pour sa grande simplicité d'utilisation, son inocuité (non invasif) et de toute la sécurité préventive qu'il peut apporter.

L'objectif : une meilleure prévention grâce à un diagnostic précoce afin d'éviter tout risque de complications.

C'est un appareil de mesure devenu essentiel

Certains patients atteints de COVID-19 par exemple et dont l'état permet d'envisager un retour à domicile, sont surveillés grâce à plusieurs mesures par jour du taux de saturation d'hémoglobine en oxygène dans le sang que les patients effectuent grâce à l' oxymètre de pouls à leur domicile.

Les médecins veillent sur toutes les transmissions de données de l'oxymètre afin de contrôler que ce taux reste à un seuil dit "normal".

L'oxymètre est également un outil de diagnostic médical qui trouve tout son intérêt lors d'une téléconsultation.

Le patient essoufflé par exemple ou avec des douleurs thoraciques peut ainsi communiquer au médecin toutes les données indispensables telles que la saturation en oxygène et la fréquence cardiaque pour que celui-ci puisse établir un diagnostic fiable et objectif grâce à la connaissance de ces mesures. En cas de diminution de ces chiffres sous un certain seuil, le médecin pourra adapter les mesures nécessaires immédiatement.

Est ce que l'oxymètre de pouls va devenir comme le thermomètre un outil de mesure essentiel à la trousse à pharmacie ?


Acheter un oxymètre de pouls au meilleur prix.
Un appareil d'automesure essentiel pour diagnostiquer une hypoxémie et prévenir d'une hypoxie.


 

Cet article vous a plu ?

Alors, n'hésitez pas à me poster un commentaire avec vos questions et remarques afin que je puisse vous répondre personnellement ;)

À tout de suite,


Hypoxie : Définition, symptôme et traitement par Osiade.


Karine FAY

https://www.osiade.fr/

Produit lié à cet article

Oxymètre de pouls professionnel fiable

OXYMÈTRE DE POULS PROFESSIONNEL

OXYMETRE DE POULS PROFESSIONNEL OLED ! Préconisé par les professionnels de santé, l’oxymètre digital ou saturomètre est un appareil de mesure médical muni de capteur devenu incontournable en 2021 ! Veiller sur son état de...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


  • Parfait conforme à la description. Fonctionne parfaitement.
    Ravis de cet achat. Je recommande.

    David MAROT le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.